Épeautre non hybridé : présentation, bienfaits et cuisine

Parmi les céréales les plus connues, on pourrait citer le blé, l’orge ou encore l’avoine.

Mais connaissez-vous l’épeautre ?

Souvent indiqué comme le cousin du blé, l’épeautre est une céréale pourtant bien plus riche et qui possède de nombreuses vertus.


Dans cet article, nous allons voir ce qu’est l’épeautre et quels sont ses bienfaits, et plus particulièrement l’épeautre non hybridé, que nous proposons chez les Spécialités d’Hildegarde.

Après avoir lu cet article, l’épeautre ne devrait plus avoir de secrets pour vous. 😉


Qu’est-ce que l’épeautre non hybridé ?


À l’Atelier des Spécialités d’Hildegarde, nous vous proposons uniquement de l’épeautre non hybridé.

Mais connaissez-vous bien l’épeautre ? Ce que signifie réellement le terme non hybridé ?

Savez-vous la différence entre le petit et le grand épeautre ?

Nous allons vous éclairer sur ce sujet. 💡


Qu’est-ce que l’épeautre ?


D’abord, voyons ensemble ce qu’est l’épeautre…🌾


L’épeautre est une céréale, au même titre que le blé, le seigle, l’orge, le riz, le maïs, l’avoine, le millet, le sorgho, le triticale ou le kamut.

Toutes font partie de la famille des poacées.

L’épeautre fait partie des céréales dites "anciennes", mis en lumière par Hildegarde de Bingen, abbesse du Moyen-Âge. C’est une plante qui peut pousser un peu partout, même sur les sols pauvres et qui possède des propriétés nutritionnelles avantageuses, que nous évoquerons plus bas dans cet article.




Qu’est-ce que l’épeautre non hybridé ?


Alors, vous vous demandez peut-être qu’elle est la différence entre l’épeautre hybridé et l’épeautre non hybridé ? Et que signifie ce terme non hybridé ?


L’hybridation d’une céréale est un croisement entre deux variétés d’une même espèces. 🧬

C’est ainsi que l’épeautre a été croisé avec le blé, une céréale moins riche, afin d’en augmenter les rendements.


Vous comprenez donc que tous les épeautres ne se valent pas.

Il convient avant toute chose de s’assurer que la mention “épeautre non hybridé” soit indiquée sur l’étiquette, sinon celui-ci perd bon nombre de ses vertus. 🫤

💡 Les quatre variétés d’épeautre non hybridés préconisées par Hildegarde de Bingen sont : Oberkulmer, Tyrolien rouge de Steiner, Ostro, Souabencorn.

À l’Atelier des Spécialités d’Hildegarde, nous vous proposons de l’épeautre non hybridé, issu de l'agriculture biologique et biodynamique (Demeter), de la variété Oberkulmer.


Quelle est la différence entre le petit et grand épeautre ?


Dernier point à clarifier : la différence entre petit et grand épeautre, qui porte souvent à confusion chez le consommateur.


En effet, vous avez déjà peut-être entendu ces termes de “petit” ou “grand” épeautre sans vraiment en comprendre la différence. Et pourtant, malgré leur nom commun, ce sont deux espèces différentes. Elles ont cependant des points qui les relient : ce sont toutes les 2 des céréales dites “vêtues”, c’est à dire protégées des nuisibles par une enveloppe appelée balle. L’épeautre est considéré comme l’ancêtre du blé, et son rendement est plus faible que ce dernier, avec un travail important de décorticage. Ce qui en fait un aliment un peu plus coûteux que le blé.



Le petit épeautre, de taille plus petite que l’épeautre (d’où son nom) est plus communément appelé : engrain. Le petit épeautre serait apparu 12 000 an avant J-C en Mésopotamie, puis se serait étendu aux régions du Proche-Orient et dans le bassin méditerranéen vers -5000 avant J-C.

Actuellement, il est principalement cultivé en Provence et dans les Alpes du Sud. L’engrain se contente de terres pauvres et peut se cultiver sur un sol sec et rocailleux. Néanmoins, son rendement reste assez faible car il est plus difficile à produire (il lui faut presque un an pour pour pousser).


Le grand épeautre serait apparu en France vers 1200 avant J-C. Il est principalement cultivé dans le nord et l’est de l’Europe, en passant par la Belgique jusqu’en Allemagne, Suisse, et Autriche. On le retrouve dans des bassins plus humides et de type montagneux. Son usage en cuisine est très facile car il peut s’utiliser tout comme le blé, tout en ayant une valeur nutritionnelle beaucoup plus importante que celle du blé. Le grand épeautre est plus riche en minéraux et en protéines.


Chez Les Spécialités d’Hildegarde nous utilisons le grand épeautre non hybridé.

Nous allons donc parler en utilisant uniquement le terme “épeautre”.

💡 Petit et grand épeautre porte le même nom en français, mais sachez qu’ils ont cependant des noms différents en latin (triticum mononocum et triticum spelta) et dans d’autres langues.

🕰 Petit tour d’horizon sur l’histoire de l’épeautre


L’épeautre serait apparu en France vers 1200 avant JC et aurait disparu durant l’occupation romaine.

Au XIIe siècle, à Bingen en Allemagne, l’abbesse Sainte Hildegarde déclare que l’épeautre est “la meilleure des céréales” pour la santé de l’Homme.


Au fil des siècles, l’épeautre a traversé de nombreuses épreuves : la redevance à l’État et à l’Église, la Révolution française et industrielle, les guerres et les périodes de difficultés.

La culture de l’épeautre a ensuite laissé place aux cultures intensives d’autres céréales : blé, orge, avoine, riz, etc. Des céréales raffinées que l’on trouve dans tous nos aliments mais qui ont un impact sur notre santé.

Aujourd’hui, grâce à l’essor de l’agriculture biologique et de la préoccupation d’une bonne alimentation générale dans les populations occidentales, l’épeautre connaît un regain d’intérêt.


L’épeautre vu par Hildegarde de Bingen


🌱 Selon la naturopathie d’Hildegarde, l’épeautre est donc un aliment majeur pour la santé physique comme psychologique de l’Homme.




Les bienfaits de l’épeautre non hybridé


L’épeautre non hybridé est une céréale ancienne qui possède de nombreuses vertus certifiées par les médecins et nutritionnistes.


Le professeur Werner Kollath, chercheur en nutrition, a prouvé que mauvaises habitudes alimentaires et maladies de civilisation (diabète, obésité, syndrome métabolique…) sont liées.

Ainsi, nous allons voir qu’inclure l’épeautre non hybridé dans notre alimentation quotidienne peut avoir des bienfaits considérables sur notre santé. 🩺


L’épeautre non hybridé, la plus digeste des céréales


L’épeautre est connue pour être la plus digeste des céréales.


Avec sa haute teneur en fibre, l’épeautre non hybridé régule le transit intestinal et facilite la digestion. Il favorise l’équilibre de la flore intestinale grâce notamment aux 8 acides aminés essentiels : tryptophane, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, valine, leucine et isoleucine.


L’épeautre est donc une bonne céréale pour toute personne souhaitant soulager des désagréments intestinaux ou simplement prendre soin de sa flore intestinale.


L’épeautre non hybridé améliore la circulation sanguine et le métabolisme


Les vitamines et les substances vitales de l’épeautre non hybridé provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins, qui facilite donc la digestion, mais favorise également la circulation sanguine.


Le fer, présent en grande quantité dans l’épeautre, est particulièrement important pour transporter l’oxygène dans le corps et pour transformer les globules rouges dans le système sanguin.


Si vous avez des carences en fer, l’épeautre est donc un bon aliment à inclure dans vos repas.


L’épeautre non hybridé, partenaire de tous les régimes


Peu importe votre régime alimentaire (perte de poids, diabète, cholestérol, vegan ou hyperprotéiné), l’épeautre est un aliment de qualité à inclure dans votre assiette. 🍽


Avec un indice glycémique relativement bas pour une céréale (40 contre 45-50 pour le blé, 65 pour la pomme de terre et 50-70 pour le riz), l’épeautre est un fidèle allié pour la perte de poids, notamment du fait de sa grande richesse en fibres alimentaires. De plus, il provoque une sensation de satiété durable par sa teneur en protéine, qui permet d’éviter tout risque de grignotage, et ainsi de stabiliser son poids.


Digéré comme un sucre lent, l’épeautre non hybridé apporte du glucose de façon progressive sans pic de glycémie et permet de réguler le taux de sucre dans le sang : un avantage considérable si vous êtes diabétique.


L’épeautre non hybridé a une teneur en protéines beaucoup plus importante que les autres céréales (10% à 18% des besoins journaliers). C’est donc une bonne source de protéines pour les personnes ne consommant pas de viandes ou les sportifs qui ont besoin d’un régime hyperprotéiné, ainsi que pour les personnes âgées.


Enfin, les glucides solubles dans l’épeautre non hybridé favorise l’élimination intestinale des acides biliaires excédentaires, responsable d’un taux élevé de cholestérol.

Il est donc recommandé si vous souhaitez maitriser votre taux de cholestérol.


L’épeautre non hybridé, un aliment pauvre en gluten


“Est-ce que l’épeautre contient du gluten ?” :

C’est une question que l’on peut se poser lorsque l’on se tourne vers une meilleure alimentation et que l’on connaît les effets néfastes du gluten de blé sur l’organisme.


L’épeautre continent naturellement du gluten, mais l’épeautre non hybridé, en raison de son non-croisement avec le blé, ne contient pas d’agglutines de blé, car c’est une céréale non hybridée. 🧬


Il garde toutes ces propriétés nutritives naturellement présentes et ne nuit donc pas à vos intestins.


Selon l’expérience acquise au centre de cure Sainte-Hildegarde par le Dr Wighard Strehlow, l’épeautre non hybridé peut être utilisé sans risque chez les personnes sujettes aux allergies alimentaires, y compris au gluten, et va même contribuer à diminuer les désagréments digestifs et améliorer l'état général.

C’est ainsi que l’épeautre non hybridé est donc bien supporté par les personnes intolérantes au gluten. Il conviendra pour certaines personnes une réintroduction progressive dans l’alimentation.


Nous y reviendrons plus tard dans un article spécial consacré au gluten.

💡 Il n’y a pas que la santé physique qui compte ! Saviez-vous que l’épeautre était aussi bon pour la santé mentale ? Il permet de lutter contre le stress, l’anxiété et la dépression.

Bref, l’épeautre est un aliment aux nombreux bénéfices. Nous en avons vu les principaux, mais on lui concède encore de nombreux bienfaits tels que : l’amélioration des performances physiques (idéal pour les sportifs) et de la concentration intellectuelle (parfait pour les étudiants et personnes pratiquant des activités professionnelles intellectuelles) ou bien la prévention de certaines maladies, notamment cardio-vasculaire.



Que cuisiner à base d’épeautre non hybridé ?


Les principaux produits à base d’épeautre non hybridé sont :

  • les farines

  • les grains

  • les pâtes


De nos jours, il est possible d’utiliser l’épeautre en tant que substitut au blé classique dans toutes nos recettes quotidiennes.


Vous pouvez cuisiner les grains d’épeautre de la même manière que le riz, le blé, le quinoa ou tout autre céréale, en le faisant cuire dans de l’eau.


Au petit déjeuner, vous pouvez mixer les grains d’épeautre non hybridé avec votre porridge. Ou bien, de la même manière que le lait d’amande, il est aussi possible de réaliser son propre lait d’épeautre pour le matin.



Froid, l’épeautre sera parfait pour vos salades estivales, accompagné de laitue, tomate radis ou tout ce qui vous plaira !



Chaud, l’épeautre se consomme en grain ou en pâtes accompagnés de légumes cuits, viandes ou poissons.

Vous pouvez l’assaisonner avec nos épices ou des sauces.



Il est également possible de cuisiner l’épeautre en risotto ou en gratin.


L’hiver, la farine ou les grains d’épeautre permettront d’épaissir vos soupes et potages et apporteront une petite saveur noisette.

L'épeautre est également adapté à la pâtisserie.


En effet, la farine d’épeautre peut être utilisée pour confectionner des pains, des brioches, de la pâte à tarte,

des gâteaux ou même des crêpes et des gaufres.




Chez les Spécialités d’Hildegarde, nous vous proposons des grains, des farines et différentes pâtes d’épeautre non hybridé, de la variété Oberkulmer, issus de l'agriculture biologique et biodynamique (Demeter).












25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout